2ACTAssociation des Attachés des Collectivités Territoriales

Samedi 2 avril 2016

AG 2016 Événement

Une après-midi riche en débat ! Le discours de la présidente.

Il y a deux ans, on signait les statuts de 2Act au café le Flesselles à Nantes, nous étions 5. Il y a un an, nous tenions notre première AG, nous étions une douzaine, et nous étions toujours au café le Flesselles à Nantes.
C’est donc extrêmement fiers, qui nous avons tenu hier notre seconde AG, mais première AG décentralisée dans ce lieu hautement symbolique qu’est l’Assemblée Nationale, avec 25 inscrits : nous sommes potentiellement 60 000, à quand le stade de France ? :)
Plus sérieusement, 2Act a été créée pour valoriser la diversité de nos métiers, faire reconnaître nos spécificités, et défendre nos intérêts. Et c’est d’autant plus important, qu’à notre avis, les attachés n’osent pas se défendre, comme si travailler pour l’intérêt général, le service public, rendait incongru le fait de penser à ses intérêts particuliers.
Cette association se veut résolument ancrée dans la réalité, et la réalité :
- c’est un niveau de concours à bac + 3 alors que les postes demandent dans la majorité des cas, des attachés bac +5,
- c’est également qu’on nous demande d’être des techniciens experts en urbanisme, finances, RH, et surtout des managers, de gérer l’interface avec les élus locaux tout en gardant notre intégrité, et d’être les garants de la sécurité financière et juridique de l’action publique locale.
La réalité c’est aussi la concurrence qui émerge de nos collègues ingénieurs : 33% des postes sont ouverts indifféremment aux attachés ou aux ingénieurs, ce qui devrait nous flatter, puisque cela signifie que l’employeur considère que ce poste mérite le salaire d’un ingé.
Sur ce sujet de l’égalité des rémunérations, nous estimons à 2Act que le service public se doit d’être exemplaire. On en est loin.
C’est fort de ces constats que nous avons organisé cette table ronde, sur la situation des attachés et l’attractivité de ce cadre d’emploi, au regard de l’actualité, et de l’attente croissante des administrés.
Vous aurez, la semaine prochaine la synthèse des débats.
Bon week end à tous,
Emmanuelle Dussart, Présidente

Partager l'article sur : Facebook ou Twitter

Partenaire

EMPLOI-COLLECTIVITES.fr